Visite du Futuroscope

Mes souvenirs sur la date exacte sont flous, mais ça doit bien faire entre 20 et 25 ans que j’avais pu découvrir le Futuroscope. Autant dire une éternité!

J’ai été tenté plusieurs fois d’y retourner, mais habitant dans le sud-est de la France, et le Futuroscope étant à côté de Poitiers, ce n’est pas vraiment la porte à côté et niveau transport ou opportunité d’y aller, ce n’était pas forcément évident!

La chose est maintenant faite, j’étais dans la région pour un mariage, tu me diras, la dernière fois c’était, aussi, pour un mariage (comme quoi!).

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, j’avais adoré la première fois que j’avais vu le parc, assez petit et avec peu de pavillons à l’époque, même si j’avais moins de 10 ans, je me souviens très bien du pavillon du Tapis volant, avec son film sur la migration des papillons, on avait vraiment l’impression de voler avec eux, c’était fantastique. Dans les années 90, les images de cette taille, de cette qualité, et regroupées en un seul endroit, c’était exceptionnel et ça impressionnait le plus grand nombre.

20 ans plus tard, les technologies ont largement évolués, tout le monde a chez soi une multitude d’écran, la 3D s’est totalement démocratisée, même dans les films où bien souvent ça n’a aucun intérêt! Les IMAX ont poussés un peu partout, je ne parle même pas des cinémas dynamiques que l’on retrouve même dans les fêtes foraines et qui sont bien souvent assez ringards. Autant dire que pour m’impressionner à nouveau, il fallait que le Futuroscope ait bien changé!

img_20160922_182912.jpg

La découverte du nouveau parc.

Nous somme donc allé un jeudi de septembre, dans le parc du futur. J’ai pu reconnaître des bâtiments comme celui avec l’énorme boule blanche le surmontant, boule qui a d’ailleurs été changée et modernisée, j’ai pu revoir également le bâtiment en forme de cristal, le Tapis volant, la Vienne Dynamique ou encore le cinéma à 360°. Celui-ci a bien changé et j’ai mis du temps à me rendre compte que c’était bien dans ce bâtiment là que j’avais eu le tournis, à force de tourner, tourner, tourner pour regarder dans tous les sens les coureurs du tour de France.

J’ai déjà été surpris par la taille du parc, bien plus grand que dans mes souvenirs, et pour cause, le nombre de pavillon a facilement doublé depuis que j’y suis allé, et au niveau surface, je pense que l’on peut en dire autant! Le parc est grand, mais a taille humaine, on arrive à se déplacer facilement, le système de numérotation est plus bien parlant que les anciens noms des bâtiments qu’ils n’étaient pas forcément simple de trouver sur le plan.

Le plein de nouveautés

Dans ce quart de siècle, le parc a su grandir, et renouveler son offre. J’ai pu re-découvrir des pavillons avec de nouvelle configuration intérieure et bien sur de nouveaux films et effets visuels, sensoriels et sonores. Au passage, je pense que j’adore ce parc de part l’architecture des bâtiments qui sont d’un style néofuturiste comme on en voit dans les expositions universelles. J’adore!

Concernant les attractions elles mêmes, nous n’avons pas fait les attractions pour les enfants, ce qui enlève bien la moitié de celle-ci et nous avons fait la quasi totalité des autres, soit une bonne quinzaine, et certaines même plusieurs fois, mois de septembre oblige, et en plus en semaine, autant dire que l’attente devant les pavillons était inexistante la plupart du temps, de quoi apprécier et profiter au maximum du parc!

Voici pêle-mêle les attractions que l’on a pu faire et ce que j’en ai pensé:

  • Choc Cosmique: est un planétarium sympathique retraçant la vie de l’univers, l’immersion est bien là et l’effet 3D sans lunette est des plus réussie, le film est par contre, de mon point de vue, un peu en longueur parfois et mériterait un réarrangement
  • La machine à voyager dans le temps des lapins crétins: sans détour, une de mes attractions préférées, c’est décalé, forcément crétin. On s’assoit d’ailleurs dans des trains qui tournent dans le bâtiment rond, les sièges de ces trains étant des WC et les salles d’embarquement et débarquement, des toilettes publiques… L’attraction est un cinéma 4D avec beaucoup de scénarisations et d’humour, c’est très réussi, au contraire de Choc Cosmique, on aimerait que ça dure encore!
  • La Vienne dynamique reprends une partie du film que j’avais pu voir lors de ma première visite, mis partiellement au gout du jour, avec forcément de nouvelles techniques de projection sur les murs et des sièges dynamiques, l’attraction est toujours très sympa et remue pas mal, le pré show avec un rideau d’eau est top au passage!
  • Le cinéma Dynamic, est comme son nom l’indique…un cinéma dynamique, assez petit, avec une programmation de trois films. On a pu en voir deux, c’est assez sympa et ça remue pas mal, si vous avez mal aux dos, passez votre chemin. C’est peu ou proue ce que l’on retrouve dans les fêtes foraines ou chez Mickey avec l’attraction Star Tour, mais d’une bien meilleure qualité.
  • Les mystères du Kube est une performance artistique de trois acrobates avec des projections sur la scène, sympathique à voir, mais sans plus, c’est plus la partie artistique qui est intéressante que les projections, qui pour le coup font assez kitch
  • 8ème continent, le jeu: on se retrouve devant un écran assez flou assis sur des scooters des mers qui bougent. Nous devons tirer sur des détritus pour nettoyer la mer envahie de plastique. Je passe sur le fait que Maude Fontenoy soit la marraine de l’attraction, avec son action politique actuelle, ses croyances pour les OGM, le gaz de schiste et autre, alors qu’il faut sauver la mer… Vaste blague! L’attraction est marrante, mais l’image flou,l’ impossibilité de savoir où l’on tire sans visée laser rend l’attraction peu intéressante. C’est clairement le prochain bâtiment à refondre 🙂
  • L’age de glace: on retrouve Scrat et son gland, dans un préshow bien agencé, puis dans une salle où il fait vraiment un froid de canard, d’ailleurs une peau de bête synthétique vous attends pour couvrir vos épaules pendant la projection. La 3D, les mouvements ou encore… la neige, sont particulièrement bien rendu, c’est top!
  • L’explorarium: cette fois ci, dans un énorme IMAX rond, le fil de Jacques Cousteau nous fait découvrir certaines espèces marines, les images sont belles, les créatures atypiques, mais le fait de constamment voir les plongeurs de face n’apporte rien au film lorsqu’ils parlent, d’autant plus que l’on ne voit pas les lèvres des plongeurs… Le style de présentation est trop calquée sur ce que faisait Cousteau, c’est assez désuet. Ce n’est pas vraiment la faute du Futuroscope qui utilise pas mal de films diffusés un peu partout dans ce genre de parc autour du monde, mais une mise à jour de ce type de film ne ferait pas de mal 🙂
  • Arthur, l’aventure 4D est à nouveau un cinéma 4D sur le thème des minimoys. Les véhicules et la thématisations sont sympa, l’animation aussi, par contre la 3D est plus gênante qu’immersive à cause des mouvements et d’une animation des wagons pas vraiment en accord avec ce que l’on voit à l’écran.
  • Danse avec les robots est une attraction à part, on se retrouve dans une boite de nuit, avec des bras robots pour nous faire danser, je ne vais pas y aller par 4 chemins, j’ai adoré! On peut choisir le niveau d’intensité, j’ai forcément pris le maximum, ça dépote! Chaque chorégraphie est différente en fonction de la musique diffusée, vraiment une expérience unique et exceptionnelle!
  • L’arena fun experience est vraiment bien faite, malheureusement nous n’avons pas eu le temps de beaucoup y rester, le parc fermait ses portes peu de temps après, mais vous pourrez y retrouver de quoi tester vos réflexes, forces physiques ou mentales, votre adresse, tout ça avec une interaction logicielle vraiment bien faite.
  • La loi du plus fort et un IMAX 4K laser en 3D, c’est simple, c’est tout simplement sublime, l’image est nette, même pour une diffusion en 3D, c’est saisissant! J’ai adoré cette diffusion, le film est un documentaire spécifique de la BBC sur deux animaux avec des prises de vues atypique du plus bel effet.
  • Enfin le spectacle du cirque du soleil sur le grand lac, j’en avais un souvenir très fort, et je pense que ça sera pareil pour cette fois ci: des projections sur des murs d’eau, une interaction entre le film, les feux d’artifices, les lumières et l’artiste au milieu de la scène. Vraiment à voir!

img_20160922_200739.jpg

A noter que l’application Android du parc est vraiment bien faite avec tous les points intéressants du parc, il est possible d’avoir des informations sur les attractions, le temps d’attente, les heures de diffusions des spectacles, car certains ne sont diffusés qu’à des heures définies. Très utile, c’est indispensable en plus du plan pour gagner du temps et faire un maximum d’attraction.

En conclusion j’ai adoré retourner dans ce parc, il a bien évolué, j’ai découvert de nouveau pavillons, j’ai pu être émerveillé par de nouvelles technologies (et pourtant je pense que c’est beaucoup plus difficile que ça pouvait l’être 20 ans auparavant). Certaines attractions, comme décrit précédemment mériteraient d’être refondues, elles vont sûrement l’être, rien que pour cette année 2016 il y avait 4 nouveautés. Qui sait, peut être que j’y retournerai à nouveau dans 20 ans pour voir comment le parc à évolué! En tout cas, le parc a su rester très sympa et continue d’innover pour faire vibrer nos sens d’une manière différente d’un parc d’attraction traditionnel, c’est ce qui le rend si spécial!

Commentaires