Musiks à Manosque: Bobby Dirninger et Corneille

Lundi soir c’était au tour de Bobby Dirninger et son groupe de chauffer la scène, ce qu’ils ont eu beaucoup de mal à faire.
Le groupe était assez bon, les musiques sympathiques quoi que limite surjoué, je pense notamment au guitariste qui dès le début attaque sur de longs riffs plein d’effets et qui au final à fait un assez gros bide. Je n’ai pas du tout aimé la manière peut être maladroite de Bobby de présenter son groupe, il n’y en a pas eu justement. Directement, on nous fait part qu’ils aimeraient bien vendre des disques à la fin du concert d’une manière peut orthodoxe, ce qui ne donne pas franchement envie. Par la suite il nous a présenté un titre racontant l’histoire d’une autre musique qu’ils avaient faite, qui a gagné un grammy et qui a été nommé à Memphis, le temple du rock, c’est bien, mais ça manque cruellement de modestie et ce n’était vraiment pas le moment de lâcher ça étant donné que le public n’était pas du tout réactif à sa musique. Il n’y a d’ailleurs pas eu de rappel, c’est assez dommage que cette première partie se soit déroulée comme ça, le groupe avait du potentiel je pense. Mais le mettre en première partie de Corneille était une très grosse erreur de programmation. En effet un public de pré ado venant écouter Corneille n’est pas forcement le meilleur public pour du rock assez spécifique. Dommage!

Pour la suite c’est donc Corneille qui s’y est collé avec son groupe. Dès son entrée mes oreilles ont été hallucinées par le nombre de voix fluettes qui scandaient son nom. Je pensais effectivement que le public allait être jeune et par la même occasion principalement féminin, mais pas à ce point. Ne connaissant que certains titres de Corneille, je n’ai pu en reconnaitre que deux. Il faut reconnaître que le public à été en partie conquis, du moins par ses aficionados, pour les autres ça a été beaucoup plus dur. Corneille est même décris par un critique sur la documentation du festival comme quelqu’un avec des textes réfléchis et que son dernier album est celui de la maturité. Je n’ai pu m’empêcher de m’étouffer en lisant ça. Je n’imaginais pas la maturité vers l’age de 14 ans. Les paroles de ces chansons sont souvent des boucles avec les mêmes rengaines sur l’amour: « pourquoi tu ne m’aimes pas », « je t’aime moi non plus » etc. Il en faut pour tous les goûts et un festival est ouvert à tous et je félicite sa prestation et son parcours. D’après le ressenti après le concert de personnes plus âgées que la moyenne de ce concert, le verdict était assez unanime et assez décevant pour cette soirée.

Mardi soir, pour la soirée de clôture, c’est Revolver et Izia qui seront en double plateau pour relever, c’est certain le niveau de la soirée de lundi.

Note: n’étant pas disponible pour couvrir le concert de Zebda, je n’ai pu publier un article sur le concert de Dimanche.

8 Responses to “Musiks à Manosque: Bobby Dirninger et Corneille

  • GAUDE Gwenn
    5 années ago

    Un peu déçu par ton article qui pour moi ne reflète absolument pas la vérité sur le public de Corneille. Visiblement tu ne connait pas vraiment Corneille ( tu le dit toi même seul deux ou trois chansons), avant de critiquer il serais bienvenue pour toi t’écouter ses albums. Critiquer est facile quand finalement on ne connait que quelques chansons d’un artiste. Son public n’est pas constituer que de pré-ado, à ses concert on voit des personnes de tout âges! Des jeunes filles, des femmes, des couples, des hommes..etc! Et non Corneille n’est pas qu’un artiste qui chante des chansons d’amour ( c’est bien mal le connaître d’affirmer une chose pareil !! ), ces morceaux reflète la vie, porte un message d’espoir, & d’unité. Bien sur Corneille ne peut pas plaire à tous le monde, mais pense à acheter son album ( 5,99 € sur Itunes ) ainsi tu pourras réaliser un article constructif sur l’album que tu auras écouter !

    Sur ce Bonne journée à toi!

  • Pfff lamentable votre article!!! Pour commencer vous dites que Corneille n’as un public que d’adolescentes, vous auriez du peut etre mieux ouvrir vos yeux, car il a peut etre des ados dans son public, mais ses fans du début, comme moi et ma soeur (28 et 34ans) ne le sommes plus!!!! et nous ne sommes pas les seules
    Vous vous permettez de critiquer ses textes, vous devriez peut etre les réecouter alors, car ils sont pleins de sincérité.
    Corneille est un véritable artiste, si vou etes ps capable de reconnaitre cela, vous devriez songer a une reconversion.

  • par je ne sais qu’elle miracle je suis tombée sur votre site assez mal agencé et qui si le mot « corneille » n’était pas apparut vous ne seriez mm pas remonté dans google alors je vais vous dire les risque que vous prenez a faire de la mauvaise pub a cette artiste juste pour vous faire mousser. toute la journée vous aller recevoir des messages de ses fans qui seront je l’espére pour vous un tout petit peut plus agréable que ce qui vas suivre .
    1er vos photo sont de trés mauvaise qualités et prise carrément du bout de la scéne ce qui montre l’importance que la municipalité a donner a votre article, peut être que encore plus loing de la scéne vous n’aurriez pas entendu les cris strident des moins de 14 ans qui si le concert n’avait pas était gratuit n’aurrais pas était présent . on se demande en plus ou était leurs parents

  • Je vois que cet article suscite pas mal de réactions, je m’en doutais et je vais y répondre simplement.

    @Gwenn Je reconnais totalement ne pas connaître Corneille à part les chansons que j’avais pu entendre via les médias, et j’ai pu écouter les paroles des chansons du concert. Je n’ai pas dit non plus que ces fans son exclusivement des pré-ados mais principalement. Il est évident que des personnes de tout âge peuvent être fan ou aimer sa musique. Effectivement ses paroles parlent de choses de tous les jours que l’on peut tous rencontrer. Personnellement, je ne trouve pas que ça soit très profond. Pour ce qui est de l’écouter, je ferais une nouvelle écoute étant donné que j’ai un abonnement à Deezer.

    @Isa Je ferais la même remarque qu’à Gwenn, effectivement il y a des gens de tous âges qui peuvent aimer, ça fait d’ailleurs une dizaine d’années que Corneille est connu, donc vous étiez plus jeunes également pour apprécier peut être plus cet artiste. Concernant ces textes je ne mets pas en cause sa sincérité, personnellement je ne les trouves pas assez poussé et assez superficiels. Concernant ma reconversion, je ne suis pas reporter ou journaliste, je suis simplement une personne lambda qui apprécie beaucoup les arts et qui partage tout simplement son avis comme vous l’avez fait en commentant.

    @Lucile Pour le site mal agencé, les goûts et les couleurs, il est difficile de plaire à tout le monde, j’accepte votre avis et j’admets que j’ai des modifications à y apporter 😉 Pour ce qui est de la remontée sur Google et le fait de me faire mousser… Je n’ai aucun intérêt à critiquer un artiste, ça n’attire pas plus le chalant, de plus il n’y a pas de pub sur mon site, donc ça ne me rapporte absolument rien et c’est même le contraire. Pour ce qui est des commentaires qui ne seront pas en accord, je me doutes bien que je vais en avoir, cependant je remarque que finalement c’est seulement pour Corneille et non pour Bobby Dirninger. C’est la seule soirée du festival que je n’ai pas appréciée, là encore c’est un avis personnel. Mais je conçois tout a fait, et c’est vérifié, que des personnes ont appréciés vu les cris et les applaudissements que j’ai pu entendre. J’ai d’ailleurs moi même applaudi parce qu’il y a du travail et de bons musiciens également. Pour ce qui est des photos, je ne l’ai pas répété dans tous les articles, je n’avais que mon téléphone portable, ce qui explique la qualité plus que médiocre des photos. Pour ce qui est de l’éloignement effectivement j’étais en plein milieu des gradins, étant donné que je n’ai pas zoomé et que c’est un objectif assez large, ça n’arrange pas la netteté et l’angle de vue. Ensuite pour le rapport avec la municipalité, je n’ai aucune affiliation avec la mairie de Manosque, même si j’y ai été résident pendant des dizaines d’années. La mairie n’a donc aucun rapport avec mon article et encore moins sur un avis à donner et ma position dans le théâtre de verdure. J’ai pris les places que je pouvais, tout simplement vu que, encore une fois, je ne suis pas reporter attitré mais juste un amateur de festival qui partage son avis.

    Merci en tout cas d’avoir donné vos avis, cela donne des contres exemples pour les internautes qui pourraient lire cet article. Les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, je comprend tout à fait votre point de vue, je ne suis pas obtus et je réécouterai certaines chansons même si je pense ne pas vraiment changer d’avis. Ca n’enlève rien à sa prestation lors du festival que j’ai pu applaudir même si je n’ai pas apprécié comme vous. La partie la plus virulente de mon article n’est pas destinée à l’artiste mais plus à la critique que j’ai pu lire dans le descriptif du festival.

  • Bonsoir, juste un petit mot par rapport à BOBBY DIRNINGER, à l’origine pour la soirée du 23 Juillet à Manosque c’était SELAH SUE et non CORNEILLE qui était programmée, et BOBBY avait été tout spécialement demandé pour assurer le début de soirée à cette occasion là. Il a donné un concert à GREOUX LES BAINS au mois d’Août 2011 et j’ai eu la chance d’y assister, le public venait en connaissance de cause et le concert a tout simplement été religieux. L’engagement pris, les organisateurs ont eu le respect de ne pas déprogrammé BOBBY lorsque SELAH SUE n’a plus été à l’affiche…
    Je pense faire écho à un certain nombre de personnes en exprimant mon immense plaisir d’enfin entendre un répertoire un peu à contre courant de toute la tendance actuelle de la musique des bandes FM et de festivals… Bobby doit son surnom à un certain fanatisme envers BOB DYLAN, ce qui avec un minimum de références pour ce montre sacré (ça vaut le coup de te renseigner), explique une communication avec le public parfois étonnante… Mais aussi une écriture fine et intelligente (dixit un journaliste de Rolling Stone magazine sur un blog américain de critique de disque, rien que ça…)
    Donner un concert devant le public de Corneille était aussi difficile que cela l’aurait été pour ce cher Corneille devant un public un peu plus en attente de musique…
    Pour le plaisir du détail, le guitariste a fait un larsen à la fin du solo qui clôture le premier morceau, un riff est un motif rythmique répété, et le seul effet utilisé s’appelle la saturation, rien d’autre… d’ailleurs le concert a commencer avec le piano seul… Étais tu vraiment au même concert ?!?
    D’autre part BOBBY expliquait que c’est un album de BLUES fait avec la chanteuse ZORA YOUNG qui est arrivé numéro 1 sur les radios anglophones spécialisées et que la soirée passée à Memphis pour les GRAMMY AWARDS DU BLUES a inspiré la chanson qui finissait le concert…
    Si tu veux faire un compte rendu des soirées écoute bien ce qui est dit et ce qui s’y passe c’est quand même dommage… Et fait attention à l’orthographe…

  • Merci pour ton avis Twinzman et toutes les précisions que tu as pu y apporter. Concernant le concert, j’y étais effectivement dès le début, je l’ai vu arriver et jouer seul sur le piano, je me suis certainement mal exprimé en disant le premier morceau, il fallait bien sur comprendre qu’il s’agissait du premier morceau avec le groupe en entier. Je te rejoins totalement dans le fait que ce n’était pas du tout le public adapté pour leur prestation qui aurait été beaucoup mieux dans un autre contexte. Il n’y a qu’à voir justement les autres concerts du festival avec leur première partie qui collaient à chaque fois très bien avec le style.

    Pour ce qui est de l’album blues qu’il présentait, j’ai effectivement du rater le train en route ou été assez déconcerté par sa manière de parler au public. Mon attention avait surement du relâcher ce qui explique mon commentaire maladroit, je te prie de m’excuser pour cette erreur.

    Enfin pour ce qui est de l’orthographe, j’ai posté ça très vite par manque de temps, je suis très loin d’être un expert du Bescherelle mais je tâcherai de faire mon possible 😉

  • Antoine Fontaine
    5 années ago

    bonjour, quel domage que plus de « pros » ne prennent pas la plume comme vous plus souvent pour ecrire sur nos « rares » concerts, peut etre auraient ils un peu plus de discernement (pas sur), et cela eviterait de se faire un peu démoraliser par ce genre d’article. Je suis le bassiste de Bobby et c’est un peu triste de lire ce genre d’article qui au final arrive assez tot dans la recherche googlle 1) le riff avec plein d’effet de la guitare, peut etre parlez vous du solo de guitare et en effet le guitariste n’est pas du tout un fan des effets à plétore justement, comme le dit un autre commentaire cela s’appelle de la distorsion. Et il etait bien sur le premier morceau, dont le piano était l’intro (on a fait une tres longue intro où tout le groupe a rejoint Bobby progressivement, et donc pas attaqué des le debut avec un gros riff sans artifice au contraire) 2) si on a dit assez maladroitement qu’on avait des disques à vendre c’est parce qu’il nous arrive d’oublier de le signaler, et que oui on aimerait bien en vendre un peu plus car contrairement à tout ce qui est tendance on ne trouve notre disque qu’à la sortie des concerts, et que c’est un espoir pour nous de faire connaitre notre musique. mais bon si ça ne vous fait pas envie du fait qu’on le signale ( http://blogcritics.org/music/article/music-review-bobby-dirninger-the-book/ ) 3) limite surjoué… vraiment?? 4) nous n’avons pas gagné un grammy awards, le disque avec Zora Young à été nomminé et a eu pas mal de passages radio aux US. quand à la modestie on sait ce que c’est car on doit souvent s’occuper de tout nous meme et que nos efforts sont tres rarement récompensés, apres on ne peut pas traduire les paroles pour ceux qui visiblement ne comprennent pas l’anglais. Je suis personnellement tres reconnaissant aux organisateurs d’avoir maintenu cette date meme si nous n’étions pas « assortis » à la deuxieme partie( que ce n’ était pas forcément facile pour nous, des gens qui parlent pendant qu’on joue parce qu’ils ne sont venus que pour Corneille, ça gache le plaisir des autres). Apres n’est ce pas là le meilleur moyen d’ouvrir un peu les oreilles des gens que de leur faire écouter ce qu’ils n’iraient pas chercher d’eux meme et qu’ils ne verront pas à la télé… si vous avez un peu de curiosité allez faire un tour sur youtube et cherchez « Bobby Dirninger Live Vertigo » vous pourrez peut etre aprecier differement notre concert qui sait.. moi en tout cas j’ai eu du mal à apprecier votre article qui finalement ne parle pas de notre musique. Bonne continuation

Commentaires