Madonna : Confessions Tour …à Bercy

Tout commence par un coup de fil d’un de mes oncles!.un billet pour le concert de Madonna le 28 Aout 2006 (Bercy) se retrouve sans propriétaire…pas pour longtemps, je saute sur l’occasion…Madonna, ça doit claquer nan ?

Rendez-vous pris le 28 août 2006…toute impatiente !!!

Où : Bercy (ma première fois à Bercy!et non des moindres !) on était bien placé, pas trop loin, et pourtant on avait pris le temps de boire un verre, de voir la file d’attente s’allonger mais bon…la fosse reste la fosse et on était bien quand même ! Voyez les photos, avec mon faible zoom ça donne bien quand même !
Quand : Lundi 28 Août, deuxième date des 4 prévues à Paris…chaud…il faut s’éclipser un peu tôt du travail…mais la classe de travailler chez Gaumont, j’ai le droit de partir tôt hihihi !!!
Quoi : Confessions Tour …European Tour (Osaka et Tokyo c’est en Europe ?!?…ah ces Américains !) Tournée de l’album Confession on the dancefloor sorti fin de l’année 2005. Madonna fête ses 48 ans à Londres sur la tournée, quand même !
Avec qui : Yan mon oncle, Arno son copain, Aurélie une copine à eux tous les 3 spécialement venus de Marseille !

1ère partie : David guetta met bien dans l’ambiance..on croyait que c’était Bob Sinclar mais bon, on s’adapte…on trouve le son assez bon, même si un peu bizarre….mixage un peu brutale et mixer du EURYTHMICS ou du NIRVANA avant la disco fever c’était osé…mais il nous a bien mis dans le bain !

Madonna crew : à part faire des pubs pour H&M , son équipe se compose d’une bonne dizaine de danseurs et danseuses et de très bons…ça me fait marrer parce que je suis sûre que certains ont le même age que la carrière de Madonna ! Il me semble avoir reconnu la danseuse de la pub Nike d’ailleurs. Ils sont tous « oufs », aussi à l’aise sur des rollers que dans les airs ( get ready to jump… ). Les chorégraphies sont très bien pensées, spectaculaires (yamakasi en force) ou bourrées de messages (religion matter !), l’équipe occupe bien l’espace, tout le monde est servi, c’est fluide, bien ficelé…c’est américain, c’est Madonna !

Le décors : une scène impressionnante pour Bercy, et encore, c’est une salle alors imaginez les stades!!!! 3 avions cargo, 40 000 watts, 1 scène, 1 avancée façon podium de défilé, les coins surélevés. THE boule à facette au bout de l’avancé : point de démarrage du show ! 6 écrans : les deux de Bercy, l’immense écran en demi cercle sur scene, un grand écran au dessus, et un de chaque côté de celui en demi-cercle, des costumes provoc’ comme d’autres simples…Jean Paul tu es notre fierté ! (Jean-Paul Gaultier of course !)

Le show commence : Après 1H de queue (pas long hein !) 30 minutes de David Guetta, 30 minutes d’attente, tout le monde est tête en l’air au centre…le regard figé sur THE boule à facette, le rideau bouge, la lumière s’éteint, le coeur vibre au son des basses poussées à l’extrême, des bruits de sabots de cheval se font entendre, les écrans s’allument, la boule à facette descend et s’ouvre…Madonna en tenue cavalière cuir (jean Paul Gaultier…ben oui !) apparaît…et c’est parti !!!!!!!!!!!!!!

Les provoc’ : Que serait un concert de Madonna sans provocation…Sur Like a virgin , de latex vêtue, elle enjambe une selle de cuire cloutée accrochée à un mat en mouvement et, en chantant (non non c’est pas du play back ça s’entend mais bon en même tps, la tête en bas…) elle nous mime une relation sexuelle avec le mat, avec des mouvements de bassin à faire pâlir les danseuses du Lido ou du Crazy ! Plus tard, elle réapparaît « crucifiée » ( non Dad c’est pour de faux!!!stress pas!) nous chantant Live to tell …nous fait un F*** en chantant « please don’t say you’re sorry », se met la main à la Michael Jacksson dans cette même chanson, et sur Let it will be , elle glisse une main dans son pantalon la ressort et se lèche le majeur. Ah oui j’oubliais…au début, s’adressant au public « Bonsoir Paris !!!! on va tout niquer !!!!! » Ha bon!!…ben allons y alors !!

Les messages : 2h de show, il faut qu’elle se repose un peu…voilà qu’elle converse avec le public (j’ai pas dit que c’était spontanée non plus attention!), elle regarde, dans la salle comble, les drapeaux et scande les pays : l’Argentine, le Brésil, l’Allemagne et…l’Italie…qui se fait huer par tout Bercy…évidemment elle comprend pas tout, met son doigt dans l’oreille, sur l’oreillette quoi ! et fait une tête pour dire « ah ok ! » elle s’assoit et nous fait répéter we want peace, no more war, fuck George Bush, we are one!!! Un chouille plus tard un video clip sur fond de sorry défile avec des images de Hitler, Mussolini, Bush, Lepen, Jean-Paul 2, de famine, de guerre nucléaire, de catastrophes naturels sur fond de don’t say sorry …c’était fort!!!

Les tubes: avec toutes la panoplie de tubes, fallait bien choisir Holidays, Like a prayer, Material girl sont passées à l’as…mais nous avons eu le droit à Like a virgin, Music (remixée dancefloor), Erotica,Live to tell, Let it will be, La isla bonita (version cuba trop bien!), Lucky star (chanson qui a mon age !), subtstitute for love (tellement beau !) et j’ai du ne pas en reconnaître ! Je ne suis pas une inconditionnelle non plus !

The end : après presque 2 heures de show, voilà le tps de Hung up…premier single de son album Confession on the dancefloor, je savais que c’était la dernière du show alors j’avais déjà un pincement au coeur et un déjà me venait en tête!…mais profitons, profitons encore !!! Vêtue de sa cape "dancing queen" elle avait fuit la scène et réapparaît avec sa veste en cuir et son body sexy comme dans le clip ! le public est complètement déchaîné, des ballons tombent du « ciel », des ballons rond dorés griffés confessions tour des collectors ! Les danseurs à bloc, Madonna de même c’était l’apothéose…Après quelques « Times goes by » de 17 000 personnes, la chanson s’achève et Madonna disparaît un have you confessed écrit sur l’écran géant en demi-cercle…stop c’est fini, les lumières s’éteignent…retour à la réalité !

Les points négatifs : Évidement il y en a, même si c’est Madonna : pas de rappel, ça, ça craint un peu, ça fait mal, c’est brutal, c’est pas naturel ! Tout est « timé », contrôlé, j’ai discuté avec des personnes qui faisaient les 4 dates et ils nous ont confié que Madonna avait dit mot pour mot les mêmes choses lors des « conversations » avec le public! Mais bon, c’est 2h, point barre, c’est un show à l’américaine, et oui c’est un show !

Tout s’enchaîne bien, on a l’agréable surprise de découvrir Madonna Guitariste, et mine de rien, on peut dire ce qu’on veut de Madonna, mais à 48 ans elle tient le coup, et c’est la seule à pouvoir faire faire des « moulinets Disco » à 17 000 personnes (sur Hung up bien sûr !). Franchement ça vaut le détour !!!

Time goes by…

7 Responses to “Madonna : Confessions Tour …à Bercy

  • Moi je n’ai qu’une chose à dire….t’aurais pu m’emmener….bon allez encore une semaine et on saura si on pourra se faire des concerts ensemble….!!

  • Très bon article ma Cocote. Ca devait vraiment être un concert de folie!!! J’en connais un qui aurait bien voulu y être… Heureusement que tu lui as fait partager quelques moments magiques par téléphone.
    PS: Tu n’as pas été jalouse quand Madonna s’est tapé Mat ("elle nous mime une relation sexuelle avec le mat")? :p

  • Ben voui Mushu on va voir ça le dans une semaine!!!! j’aimerai tellement que tu restes!!

    Et Zia, ça m’étonnes pas de toi ça! pour Dad ben j’ai fait ce que j’ai pu pour lui faire partager mais sinon pour Mat…ben tant qu’elle ne fait que simuler….mdr…mais en le relisant j’avais vu cette possible boutade..et je te reconnais bien là!;)

  • arff honte a moi j’ai meme pas vu cette feinte :p

    Bon sinon t’as bien eu de la chance… U2 aussi je m’étais régalé… t’as du t’éclater en salle :p

  • Il est tard, je suis absolument éclaté, mais le moment est bien choisi pour répondre à ce post!

    En effet, à l’heure où je vous écris, Guillaume Durand est en train de fustiger Madonna qui selon lui n’a rien révolutionné et participe aisément à la proliferation d’une culture industrielle, faisant payer 400¤ pour un concert où elle se fout de la gueule du monde en chantant en play back !!!!!

    Je sais bien que ces émissions faussement intellectuelles aiment se donner des airs d’élite pensive mais il ne faut tout de même pas croire que le téléspectateur est aveugle! Avant de juger il faut peut-être prendre le soin d’examiner la situation… non?!

    Alors très chers écrivains aux écrits vains, cessez donc de ne jurer que par la littérature de pacotille déguisée en produit undergroung et précurseur, et regardez en face le monde dans lequel vous vivez… après celà seulement vous aurez une petite chance d’être diffusés à une heure de grande écoute !

    Je dénonce à mon tour ceux et celles qui n’ont comme goût artistique que le fait de défendre ce que d’autres méconnaissent et qui renient leurs coups de coeur aussitôt ceux-ci popularisés.

    ON NE TOUCHE PAS A MADONNA

    à bon entendeur…

  • Tiens, si tu parlais pas de Madonna, on pourrait presque croire que c’est Satsuki qui vient d’écrire ce post…!

  • Mushu, c’est étrange que tu parles de Satsuki juste après ce post de Dad…

Commentaires