Ayo en concert, Théâtre de Verdure, Nice

Son nom de scène – Ayọ – signifie « joie » en yoruba, c’est la définition que l’on trouve d’elle sur Wikipedia. Je pense que son nom ne peut pas mieux être choisi.

Un mot signifiant émotion aurait très bien collé également, en effet elle a pu passer sur scène du rire, aux pleurs et terminer brillamment sur une joie intense et communicative.

Plus qu’une simple artiste sur scène, cette petite boule d’énergie positive nous entraîne très vite dans sa musique et son trip. Entouré de quatre musiciens talentueux, elle parvient à jouer tous les style, et chacun d’eux « colle » parfaitement! En effet on a eu droit à du raggae, du funk, de la soul, son répertoire habituel, mais aussi du Hip Hop et quelques sonorités d’électro notamment rendues par le clavier à certain moment. On a eu la chance également d’entendre des chansons plus rock, plus péchues. La version de Run run run était simplement géniale, quasiment dix minutes de variation sur le thème de cette chanson, il était très facile de distinguer que les musiciens et Ayo était vraiment dans le trip et ça fait plaisir, pas de première partie, mais plus de 2h15 de concert, on en a pour nos oreilles! La playlist était vraiment bien choisie, on a pu apprécier des chansons tirées des trois albums, mais pas que… Chose surprenante mais loin d’être désagréable, nous avons pu apprécier une Ayo métamorphosée en… Michael Jackson, un chapeau, une veste, un leggings, quelques pas de danse assez troublants de ressemblance et on a pu être porté sur un medley du Michael des années 90. Mais aussi plus jeune avec une reprise des Jackson Five. D’ailleurs la voix d’Ayo est très ressemblante à celle de Michael Jackson jeune. C’était vraiment très plaisant et finalement pas du tout has been ou réchauffé comme lors d’autres concerts où j’ai pu voir un hommage à ce chanteur hors normes. D’ailleurs -M- lui avait rendu un hommage aussi, sachant qu’Ayo à travaillé avec lui sur le dernier album. Il y a peut être une influence pas si lointaine ;).

Mais Mickael n’a pas été la seule reprise, Ayo nous à gaté avec une reprise des Fugees, super sympa d’entendre ça en concert!

C’était malheureusement sa dernière date en France pour cette tournée, il faudra attendre la suivante pour aller la voir.Un public assez éclectique allant de 15 à 65 ans, la scène aidant, on voyait vraiment bien et le cadre en bord de mer est tout simplement sublime. Il ne manquait qu’un peu plus d’ambiance dans le public, Ayo se débrouille assez bien pour ça, encore quelques années et on aura une bête de scène!

En tout cas n’hésitez pas si elle passe près de chez vous, allez-y, si vous avez en plus un petit coup de mou, elle vous donnera toute son énergie et vous n’aurez qu’une envie en sortant, c’est de donner des Free Hugs à tous le monde!

Commentaires