« L’ombre du vent » de Carlos Ruis Zafon

Bien le bonjour à tous!

Amatrice de romans « faciles mais pas trop », je me suis laissée tenter par la lecture de ce bouquin dont les critiques encensent l’auteur depuis peu (bien que  la date de parution de cet ouvrage soit bien plus ancienne, et oui déjà 7ans!).

Bon ok, j’avoue que le fait que ma sœur me l’ait offert à mon anniversaire au mois de février cette année a un peu contribué aussi à mon engouement..

Sans trop de conviction (car je n’aime pas suivre la masse) je lis les 3 premières pages… (marmonnant dans ma barbe, oui genre c’est trop bien, tu vas voir que ça va être tout pourri et plat comme Musso ou Levy)

Et là miracle, je suis aspirée dès le départ dans l’histoire, qui se déroule au temps de l’après guerre civile à Barcelone (1945).

L’auteur nous plonge dans l’ambiance de cette Barcelone rustique, réservée,  majestueuse, et définitivement mystérieuse.

Nous suivons le personnage principal « Daniel » un enfant timide, intelligent et curieux. Il vit avec son père qui est libraire, et veuf depuis quelques années (un peu cliché, oui).

Nous sommes propulsés dans l’intrigue dès le début lorsque le père, décide qu’il est temps pour son fils de connaitre un grand secret : il va lui faire découvrir, au sein du quartier gothique, le « cimetière des livres oubliés ».

La règle est simple, Daniel doit choisir un livre au hasard (à moins que ce ne soit le livre qui le choisisse?) sous le regard malicieux de l’étrange gardien des lieux « Isaac »,  et promettre de le conserver et de le chérir durant toute son existence.

Le livre que va choisi Daniel, telle une véritable entité autonome, va faire renaitre un panel étonnant de personnages : protagonistes de vieilles épopées inachevées.

Barcelone que l’on pensait discrète va laisser échapper de ces entrailles un inspecteur douteux, un inconnu sans visage, une écrivain oublié, un amour impossible et de nombreux autres personnages qu’on aura plaisir à découvrir au cours de 500 et quelques pages.

Carlos Ruiz Zafon décrit à merveille les différentes personnalités qui apparaissent méthodiquement au fil du roman.

De même nous pouvons ressentir l’âme de la ville et de ses bâtiments. D’ailleurs, à cause de lui, j’ai envie de refaire un tour à Barcelone! (qui vient?)

Par contre, et voici le bémol, grosse grosse déception quant au deuxième ouvrage « le secret de l’ange » que je suis en train de lire car, malheureusement, c’est du copier/coller.

On retrouve « l’écrivain maudit », « l »amour impossible », Barcelone, « Le libraire », etc.

Il n’y a plus l’effet de découverte, je ne savais plus si je lisais une suite ou une copie…

Je vous conseille donc de commencer (voire de terminer aussi) avec « l’ombre du vent ».

Dans « le secret de l’ange »  l’auteur a voulu faire un clin d’œil au premier roman mais cela a été fait de manière maladroite, car le fil conducteur n’est pas exactement le même et bien que certains personnages aient les mêmes noms ils ne sont pas dépeint de la même manière, c’est un peu décevant.

Je clos donc ma première intervention sur Daftsite en vous souhaitant une bonne lecture!

4 Responses to “« L’ombre du vent » de Carlos Ruis Zafon

  • Et bien ça a l’air franchement sympa, ça donne envie de le lire… Je l’inscrit sur la liste des livres à lire en priorité. Et tiens, pourquoi pas en version espagnole… Un petit tour chez Gibert s’impose pour ce weekend.

    Merci pour ce conseil de lecture.

  • En une demie page je fus conquis par le style ! J’espère tomber dessus version e book bientôt !

  • Merci pour ta critique, c’est top! Bon j’ai vu la couverture de ce livre chez moi ou chez mes parents je sais plus, faut que je retrouve ça, par contre ya des chances pour que ça soit la version que tu veux Dad 😀 personnellement je le souhaite pas! 😀

  • Alors en fait, le deuxième opus s’appelle  » Le jeu de l’ange » et non « le secret de l’ange »…
    Comme quoi j’ai pas été marquée par celui-ci…

Commentaires