Le bruit et la Fureur, William Faulkner

William Faulkner (1897-1962) est considéré comme l’un des plus grands écrivains américain du XXe siècle. Né dans l’état du Mississipi, il restera marqué à jamais par la culture sud américaine, entre les patrons Blancs, et ceux qu’ils considérent encore comme leurs esclaves, ces populations Noires américaines en quête de liberté et de reconnaissance dans une Amérique puritaine et raciste. Il reçu de nombreux prix dont le Pulitzer (pour Paraboles) , le National Book Award (deux fois dont une fois pour l’intégralité de son oeuvre) et enfin le Prix Nobel de littérature en 1949 (idem).

Le Bruit et la Fureur (The Sound and the Fury) est probablement le plus grand roman de l’écrivain. Faulkner décrit la déchéance d’une famille de propriétaires fermiers, les Compson, dans le sud de l’Amérique, déchirée par la haine, l’amour, les mensonges et la cupidité. Oui, c’est vrai comme ça, on dirait du Dallas…mais non! Faulkner réussit l’exploit de raconter l’histoire quatre fois, par quatre voix différentes…quatre membres de la famille, quatre jours différents et pourtant déterminants dans la tragédie. Je préfère vous prévenir, le début du récit est difficile car le premier narrateur, Benjy, est handicapé mental, et donc les choses sont écrites comme si l’on était dans son esprit, c’est assez décousu, il y a beaucoup d’allers-retours entre passé et présents, et pourtant, au fur et à mesure de la lecture, lorsque l’on découvre les autres voix, tout devient limpide. Il faut s’accorcher, c’est vrai, mais on ne le regrette pas je peux vous le certifier!

Et pour ceux qui n’auraient pas le courage d’attaquer Le Bruit et la Fureur, Gallimard propose dans sa collection Folio 2 euros un recueil de deux ou trois nouvelles de Faulkner (dont l’une se déroule dans la famille Compson) Une rose pour Emily et autres nouvelles. Une bonne manière de découvrir en douceur un auteur avant d’attaquer les pavés! (Je vous conseil dans la même collection les receuils de Nouvelles de Truman Capote et de Francis Scott Fitzgerald)

Voilà, j’espère que je vous ai donné envie de lire Faulkner, parce que c’est vraiment super!

10 Responses to “Le bruit et la Fureur, William Faulkner

  • Mhhhh, je me répète mais ca a l’air pas mal aussi, par contre Cet auteur m’est presque inconnu; Je tacherai de lire un peu ses récits. Le bruit de la fureur a l’air franchement sympa.

    D’ailleurs je lis une histoire un peu dans le style, c’est Extrèmenent fort et incroyablement près de Jonathan Safran Ford. C’est la même histoire vu par différentes personnes dont un enfant surdoué , et idem, on a du mal a suivre. Mais c’est vraiment sympa. le sujet porte sur les personnes qui ont perdu des membres de leur famille dans les attentats de 2001.

  • C’est Le Bruit ET la Fureur !! Et c’est rigolo que tu me parle de Jonathan Safran Foer (et pas Ford, décidément tu as du mal ce soir!!) parce que je l’ai découvert dans le même cadre que Faulkner, effectivement, mon prof te parlerai de polyphonie du language!! En tout cas c’était prévu sur ma liste de bouquins à lire très prochainement, alors je te propose un deal: tu lis Faulkner, et je lis Foer et on en reparle autour d’un demi (ou d’une pinte, allez une pinte soyons fous!!)

    PS: Jonathan Safran Foer est aussi l’auteur de Tout est illuminé adapté au ciné en 2005 avec Elijah Wood

  • oui dsl, je faisais plein de truc en même temps donc du coup j’ai pas fait trop attention, désolé 😀

    Et oui si tu veux pour la discussion, mais autour de plusieurs pintes 🙂

  • Allez ça roule ma poule!!!

  • Hé Tybo, je suis en plein milieu de Tout est illuminé de Jonathan Safran Foer…ça compte?

  • Pour allé boire une bibine? No soucis, c’est quand vous voulez ( dès que j’aurai un peu de temps, parce que entre les annivs, les travaux chez moi et le taf, outch :))

  • Je déterre un vieux post surtout pour Tybo, mais peu avant les vacances, j’ai "dévoré" Extreêment fort et incroyablement près et je dois dire que c’est de loin l’un des roman qui m’a le plus ému!! Le personnage d’Oskar, petit génie surdoué de même pas dix ans à la recherche d’un clé qui doit l’aider à comprendre comment son père est mort, et vraiment très drôle et surtout très attachant!! Je trouve que Foer devrait faire parti des auteurs à lire et à étudier, il sait exactement mettre les mots en ordre pour décrire toute une infinité de sentiments, il décrit si bien les choses!

    Bon bon bon je m’emporte, mais bref, je vous conseil de lire l’un de ses livres, vous serez pas déçus du voyage!

    Pour en savoir un peu plus

  • Ha bein tiens… Imagine que je suis toujours en train de le lire… Je l’avais mis de coté en fait, j’avais attaqué d’autres lectures en attendant. Et c’est vrai qu’Oskar est vrai attachant, ce sont mes passages préféré du livre.

  • Tu concours pour le Guiness Book pour le record du monde de la lecture la plus longue?!!

  • Bah quoi, ça fait juste deux ans hein… 😀 En fait j’ai trouvé plus motivant comme livre entre temps, plus pas mal de docs à lire, donc j’ai pas mal mis de coté la lecture personnelle 😉

Commentaires