Ugly Betty

Voici donc depuis quelques semaines la version américaine de Yo soy Betty la fea, également adaptée en Allemagne (Verliebt in Berlin) que nous connaissons en France sous le nom de "Destin de Lisa".

La série est née en Colombie et s’est très vite exportée dans les pays d’Amérique Latine mais aussi en Europe et aux Etats-Unis. Ont fleuri ça et là des versions basées sur ce concept de "vilain petit canard"…. en Espagne (Yo soy Bea), au Brésil (Betty, a Feia), en Inde, en Belgique, en Israël, en Croatie, en Russie…

La version Colombienne date de 1999 et a été un tel succès qu’une suite a été produite dans la foulée ainsi qu’un dessin animé.

La version américaine reprend la base de l’histoire, une fille "moche" dans un milieu où la beauté est reine, et qui va vivre dans l’ombre de son patron, un beau fils à papa qui saute tout ce qui porte du chanel.

Ugly Betty est de loin meilleure que sa cousine allemande. Moins mièvre, moins cruche, moins "enfant attardée". Mais aussi plus attachante avec un contexte familial plus "socialement" intéressant. Car bien que la série soit un divertissement, elle évoque la pauvreté ainsi que les problèmes de drogue ou de clandestinité et d’immigration.

Des personnages plus drôles, une réalisation plus dynamique et des thèmes qui ne s’arrêtent pas à la superficialité de la mode.

La participation de l’actrice mexicaine Salma Hayek y est sans doute pour beaucoup d’autant plus qu’elle produit la série.

One Response to “Ugly Betty

Commentaires