Two days in Paris

Film de et avec Julie Delpy

image

Petit résumé: Marion (Julie Delpy), trentenaire française, expatriée à New York, et son "american boyfriend" Jack (Adam Goldberg) décident de passer deux jours chez les parents de la demoiselle au retour de la voyage pittoresque(-oyable) de Venise où Jack, atteint d’une gastro-enthérite, n’a quasiment rien vu d’autre que le fond de la cuvette des chiottes. Le problème, c’est que la famille de Marion est comme qui dirait…"so cliché"…A se demander ce que Jack fout ici…

Et non, il ne s’agit pas d’un énième film sur la relation franco-américaine, mais sur la relation tumultueuse que Marion entretient avec ses ex…Pour Jack, Paris se transforme en enfer…Même si on a le droit à quelques clichés usés (le chauffeur de taxi raciste), tout le film est tourné dans le vrai Paris (pas celui de Beverly Hills) et ça pour une fois, c’est chouette!

Le scénar’ est pas mal, les dialogues assez marrants, voire poilants..Le père et le chat de Marion sont en fait le vrai père et le vrai chat de Julie Delpy, qui a aussi signé la plupart des musiques du film….avec en guest star Daniel Brühl , de Goodbye Lenin …..mais bon perso, je suis pas ressortie fan…

Je m’explique…déjà j’étais crevée et quand je suis crevée, je suis pas réceptive…ensuite, la moitié du film est en anglais, donc la moitié du temps rivé sur le bas de l’écran…et moi, la réalisation m’a plus donné la gerbe qu’autre chose…imaginez, quasiment que des gros plans sur les acteurs lorsqu’ils parlent…on fait des va et vient incessant entre la droite et la gauche de la scène, quand on tente de garder les yeux rivés sur les sous-titres…et Julie Delpy est complétement hystérique, ne s’arrête jamais de parler, ils gueulent tous super fort…au bout d’une demie heure, j’étais déjà complètement saoulée…mais heureusement, Adam Goldberg est parfait, drôle, sarcastique, paumé et réaliste, il soutient beaucoup le film…J’ai un peu l’impression que Julie Delpy s’est avant tout fait plaisir, du coup, je trouve que ça reste assez froid…

Mon gentleman parfait, lui a beaucoup aimé…ça tient beaucoup au fait que lui ne lit pas les sous-titres…bref un point partout, j’attend donc vos commentaires avec impatience…qui sait, peut être qu’avec du recul, je vais bien l’aimer ce film?

One Response to “Two days in Paris

  • Si tu avances et si tu recules, comment veux tu.. comment veux tu que je …perce tes pustules… 😀

    Bon je n’ai pas vu ce film, j’ai juste lu les critiques sur deux magasines moyen… Ca ne donne pas trop envie mais bon… Sait on jamais faut jamais se fier aux critiques. Si j’ai l’occaz j’irai pitet le voir 😉

Commentaires