Ray

L’adaptation sur le grand écran de la vie de Ray Charles sur plus de deux heures de pellicules…

Enchainant des moments de tendresse, de forte défonce, de chocs… de tristesse, tout ca en redecouvrant l’aventure musicale du grand Ray…

Un pur plaisir à voir pour connaitre cette personne ou tout simplement pour passer un bon moment lorsqu’on est amateur de son style si original.

5 Responses to “Ray

  • Hohohohohoho

    Grace a ce film on comprend qui il était…
    Un homme drogué qui amais les femmes un peu trop mais tellement magique!!:)
    A voir sa barierre, je dirais meme, a voir et a revoire….

    Un homme rentrée dans la legende…de Jazz!:)

    See youlatyer in our B…or in my World

  • Vi ben g cherchédans les sorites nouvelles c pour ca que j’avais pô trouvé voilà….

    [P.S. du CoiN : ouch ! Ce fut rude en première lecture cette fois :p (et pourtant j’ai longtemps pratiqué le talinien !!!) que dirais-tu de … :
    Oui, bah j’ai cherché dans les nouvelles sorties, c’est pour ça que je n’avais pas trouvé voilà … :p ]

  • bah oui mais justement ne cherche pas a la main, utilise le moteur de recherche 😉 et si tu peux mets les vrai titre des films aussi hehe 😉 parce que justement si tu cherches RAY tu vas pas forcement tomber dessus avec georgia… c’est pas une critique 😉 juste un suplice!!!!!!

  • Pff, monde d’incompris qui refuse la moindre fantaisie….et je tape n’importe’nawak si je veux..

    [P.S. du Coin : tu remarqueras que ce n’était qu’une proposition et que je n’ai en aucun cas censuré ta fantaisie.]

  • J’ai vu ce magnifique film hier soir… et j’ai trouvé Jamie Foxx époustouflant!

    Avant ce film je connaissais Ray Charles à travers ses chansons, mais je ne savais rien du tout de sa vie, mis à part le fait qu’il était aveugle… Jamais je ne n’aurais pensé que cet homme avait subi un tel choc émotionnel dans son enfance! En effet, la mort accidentelle de son frère cadet, dont il s’est longtemps cru responsable, l’a hanté pendant de nombreuses années. Cet évènement l’a tellement persécuté qu’il l’a poussé à tomber dans la drogue! Après avoir frôlé la prison plusieurs fois, et certainement aussi la mort, il a réussi à se sevrer de l’héroïne une bonne fois pour toutes.
    On découvre comment "The Genius" a appris à se servir de ses oreilles pour compenser sa cécité. Sa mère, qui a eu une vie très difficile, s’est fait souffrance pour laisser Ray apprendre à se débrouiller tout seul afin qu’il ne soit pas considéré comme un handicapé, car elle savait qu’autrement il serait toujours dépendant des autres.

    J’avoue avoir versé quelques larmes de tristesse et avoir été un peu choquée par le fait que ce chanteur saute sur tout ce qui bouge (ou saute tout ce qui bouge tout simplement!), mais ce que je retiens de ce film de Taylor Hackford c’est surtout que Ray Charles était un homme très courageux qui a su passer outre son handicap et le drame familial qui l’a longtemps fait souffrir.

Commentaires