L’orchestre aux pieds nus

Cette semaine s’est ouvert à Paris le 11ème festival du cinéma brésilien parrainé par Pierre Richard . A cette occasion je me suis rendu au cinéma "Le Latina" pour la séance d’ouverture.

Le film présenté, L’orchestre aux pieds nus est inspiré d’une histoire vraie qui a eu lieu entre les années 70 et 90.

Mozart Vieira monte avec des jeunes gens défavorisés du Nordeste un orchestre classique. Mais son rêve provoque les réactions violentes de ceux qui voient en lui un contre-pouvoir dangereux ou un fou.

Ce film montre combien dans un pays où la corruption est très répandue, toute forme de pouvoir (politique ou médiatique) réveille l’animosité des dirigeants historiques, des maires élus quasiment à vie, des gouverneurs aux ambitions strictement personnelles…

On voit comment Mozart Vieira a été utilisé, récupéré, par le politiciens puis congédié, menacé par ces derniers lorsqu’il est devenu un adversaire potentiel.

Petite (grosse) particularité de ce film: il est diffusé en portugais (normal c’est un film brésilien) et sous-titré en anglais ….. Avis aux amateurs parisiens de cinéma "bobo"… là on est en plein dedans! lol

J’ai vraiment beaucoup aimé ce film, c’est à la fois touchant et bouleversant.

Je vous invite à cliquer sur l’image pour découvrir le site de ce Festival qui se terminera le 12 mai prochain. De nombreux acteurs et réalisateurs viendront présenter leurs films et discuter avec le public.

image

2 Responses to “L’orchestre aux pieds nus

  • Ha cool, je ne connaissais pas et ne savais pas qu’il y avait un festival portugesh :p

    Je me pose la question, si le film était en portugais, sous-titré en anglais, pourquoi le titre du film est en français? 😀 Autant le laisser en portugais. Par contre, c’est clair qu’on est en plein dans le cinoche intimiste avec la barrière de la langue :p

  • Très bonne question… d’autant plus que le titre original c’est "Orquestra dos meninos" qui veut dire "Orchestre des enfants" !!! Donc déjà la traduction est pas super fidèle alors que c’était pas très compliqué.

Commentaires