"L’immortel" de Richard Berry

Vu le casting: Jean Reno, Marina Foïs, Kad Merad, Richard Berry… On aurait pu s’attendre à quelque chose de sympathique. Malheureusement il y a de quoi être déçu!

image

On m’a proposé de voir ce film, je ne connaissais ni le réalisateur du film, ni la boite de prod. Lorsque j’ai vu EuropaCorp je me suis dit, oula, ça va encore être un navet stylé "Banlieue 13" typique de la boite de prod de Besson. Quitte à passer 1h55 dans la salle, autant partir du bon pied on fait table rase, d’autant plus que Richard Berry au commande, pourquoi pas, n’ayant jamais vu un film réalisé par cet acteur.

Synopsis: Un ancien mafieux marseillais à la retraite se prend vingt-deux balles dans le corps mais en ressort vivant. Il cherche à découvrir par la suite qui a essayé de le tuer et tentera de se venger.

Malheureusement on s’ennuie très vite, pas de rebondissement, une histoire pas franchement poussée, on nage en plein cliché, Reno en mafieux Corse, Merad en bouffon pas du tout crédible plus proche de "La vérité si je mens" que d’un mafieux, c’est dû je pense surtout à sa carrure qui n’en n’impose pas assez pour représenter un patron de la pègre. Foïs est assez juste au niveau de son rôle mais celui-ci est malheureusement minime et vraiment pas nécessaire, je ne parle même pas du rôle du capitaine de caserne…

L’histoire n’étant pas assez travaillée, on voit des erreurs énormes. Le personnages principal ayant la main paralysée, ne pouvant retrouver que la fonction de préhension entre le pouce et les autres doigts. On le voit tirer à plusieurs reprises avec cette main ou encore faire de la moto cross à toute vitesse, avec un cascadeur beaucoup plus maigrichon que Reno. Pas évident de débrayer et d’accélérer lorsqu’on a la main paralysée. Autre détails lorsque cette fois-ci il conduit à scooter, il a du mal à tenir dessus, ça vacille dans tout les sens alors qu’il était capable de monstrueuses acrobaties avant… On n’y croit pas une seconde.

Sans savoir que c’était Berry qui réalisait ce film, je me suis demandé qu’est ce qu’il faisait dans ce film, ne le voyant pas franchement en parrain, quoi que finalement ça donne plutôt bien. Mais il lâche à peine quelques phrases et son rôle dans le film m’est inconnu, je n’ai pas su dire quel rôle il avait et en quoi c’était intéressant de l’intégrer dans l’histoire. Vu que c’est lui le réalisateur, j’imagine qu’il avait toujours rêver de jouer le rôle d’un parrain et s’est donc intégré dans le film quitte à ce que ça n’apporte rien au film.

Au final je pense que ce n’est pas un mauvais film, il y a du potentiel mais peu ou prou exploité. C’est dommage, ça aurait pu être un bon film mais de nombreux passages sont violent, le sang gicle partout, l’opération où les balles sont enlevée doit être difficilement regardable pour les personnes sensibles.
Au final il ne suffit pas de mafieux, de sang, de courses poursuite et de balles pour faire un bon polar.

Commentaires