Le discours d’un roi, Tom Hooper

affiche_Le_discours_d_un_roiLe discours d’un roi, c’est l’adaptation au cinéma d’une histoire vraie, celle du prince Albert, deuxième fils du roi George V. Le film retrace le calvaire du prince, atteint d’un grave problème d’élocution et amené à devenir roi. On y retrouve donc le prince faisant appel à un orthophoniste aux méthodes particulières qui vont permettre au prince de pouvoir parler en public d’une manière convenable.

Le film est assez poignant, on est happé par son problème d’élocution dès son premier discours, en étant à la limite d’être aussi mal que lui. Tom Hooper, le réalisateur du film, met tout de suite l’accent sur la gravité du problème, puis met peu à peu met en exergue la rencontre avec cet orthophoniste et l’amitiée qui se lie au fil du temps entre ces deux hommes.
Les acteurs sont remarquables, notamment Colin Firth pour son interprétation du prince. Les problèmes de bégaiement ou de sautes d’humeurs sont très justes et il arrive vraiment à nous retranscrire, je pense, une image adéquate de ce que pouvait ressentir le prince à cette époque.

Ce film, ainsi que sa distribution, ont reçu un nombre impressionnant de récompenses, et ce n’est certainement pas volé!

One Response to “Le discours d’un roi, Tom Hooper

  • Le discours d’un roi ou l’histoire du deuxième fils du roi qui n’aurait jamais du accéder au trône… Du fait de son ordre de naissance mais également de son « handicap » d’élocution.

    Ce film est très touchant, on a presque des sueurs à regarder les efforts fournis par le prince Albert pour énoncer les lignes de ses discours.

    La relation du prince avec l’orthophoniste est forte et assez contradictoire par moment avec les pressions subies par le prince car l’orthophoniste ne fait pas partie de la haute société. Le choc des cultures est d’ailleurs très intéressant dans plusieurs scènes du film.

    J’ajouterai par contre qu’il y a un autre personnage central dans ce film : la femme du prince qui fait tout son possible pour aider son mari. Elle n’a pas un grand rôle dans le sens où elle reste très discrète mais elle reste celle qui a cherché toutes les solutions pour venir à bout du problème d’élocution de son mari. Ce rôle est joué par Helena Bonham Carter, femme de Tim Burton, que j’ai plus l’habitude de voir jouer des rôles de femmes terrifiantes (dans les films de Burton mais également dans Harry Potter). Ce rôle lui va très bien.

Commentaires