Le crime FarPait

Grand Prix du Festival du film policier de Cognac 2005 et Prix du jury Première.

Un film d’Alex de la Iglesia.

Pourquoi les moches seraient-elles gentilles? On peut "bel" et bien être moche sans vouloir pour autant compenser par la gentillesse.

L’histoire: un vendeur tombeur dans un grand centre commercial madrilène, Yeyo’s,non loin de la Puerta del Sol, règne en grand Casanova de la caisse enregistreuse.

En guerre avec son collègue du rayon hommes pour accéder au poste de "jefe de planta" il fait tout pour être le meilleur. Après avoir tué par accident son rival, sous les yeux de Lourdes, Rafael se voit menacé par celle-ci qui, moche, laide, repoussante, n’a qu’une idée en tête, devenir sa femme.

Situation loufoque qui donne lieu à des scènes hilarantes. Le repas de famille reste mémorable, à se pisser dessus, à se rouler par terre…. tout ce que vous voulez.
Malgré quelques lourdeurs de scénario (un cadavre beaucoup trop présent) ce film est presque farpait… euh… parfait et vaut le détour ne serait-ce que pour voir le personnage de Lourdes découper un cadavre encore habillé(mmmmddddddrrrrrr).

Une fois n’est pas coutume, le réalisateur de "Mes Chers voisins" n’hésite pas à inonder l’écran d’hémoglobine dont la couleur rouge ne rappelle pas tant la passion de la moche démoniaque que l’enfer qu’elle fait vivre à sa proie.

Bon ciné…. top top top

image
[corrigé par DadKool: image absente]

Commentaires