"La princesse et la grenouille", Disney

J’ai vu ce dessin animé hier aprèm, et je dois dire qu’avant de rentrer dans la salle de ciné j’avais beaucoup d’a priori: encore un dessin animé avec une princesse, un prince, des chansons et tout… Et ben j’ai été agréablement surprise dès le début de la séance!

A la Nouvelle- Orléans, l’enfance de Tiana et Charlotte est bercée par les contes que leur lit la mère de Tiana lorsque celle-ci confectionne de jolies robes de princesse commandées par Big Daddy pour sa fille chérie.
Et les petites filles grandissent et deviennent des jeunes femmes. Tiana trime en enchaînant deux boulots pour réaliser son rêve,-et celui de son défunt père: avoir son propre restaurant. Et Charlotte, toujours aussi gâtée, n’a comme but unique que celui de rencontrer son prince charmant. Et voilà que le prince de Neuville arrive en ville. Mais il se frotte d’un peu trop près au manipulateur Docteur Facilier, et nous nous retrouvons ainsi dans le bayou…

Il y a tout plein de références à d’autres personnages de Disney. Et j’ai adoré les hommages à Louis Armstrong, avec Louis le croco trompettiste, et Ray Charles, avec Ray le vers luisant sentimental.

Commentaires