La piel que habito. Pedro Almodóvar.

La piel que habitoVoici le tout dernier film de Pedro Almodóvar: La piel que habito.

Présenté au Festival de Cannes de cette année, ce long-métrage du réalisateur de Tout sur ma mère marque le retour de l’actrice Marisa Paredes, une des fameuses « chicas almodóvar », qui a notamment joué l’inoubliable Becky del Páramo dans Talons Aiguilles.
Ce nouveau film, marqué par la déchronologie narrative (effets de flash-back…), se déroule en 2012 et raconte l’histoire peu banale d’un chirurgien plastique tout feu tout flamme lorsqu’il s’agit de trouver la solution miracle contre les brulures de la peau qui ont emporté son épouse des années plus tôt.

Ce Docteur Maboul (Antonio Banderas), qui a les nerfs à fleur de peau, ne reculera devant rien lorsqu’il s’agira de trouver un cobaye humain pour ses expériences épidermiques.

Le récit est marqué par un suspens certain. On ne déteste ni n’aime les personnages. Les sentiments sont contradictoires… le spectateur se laisse emporter sans juger les actes des uns et des autres… Bref, une pirouette almodovarienne à laquelle on cède bien volontiers.

La piel que habito

Du point de vue des thèmes traités, on ne peut regarder ce film sans penser au personnage de Zahara dans La Mauvaise Education, à Letal dans Talons Aiguilles ou encore à celui de Tina dans La loi du désir.

Certains penseront également au personnage de César dans Ouvre les yeux (Alejandro Amenábar)… 

Un film absolument fabuleux, qui réserve bien d’autres surprises, et que je vous conseille vraiment d’aller voir.

Bonne séance à tous.

One Response to “La piel que habito. Pedro Almodóvar.

  • Tout comme toi, j’ai beaucoup apprécié ce film. C’est certain, le cinéma d’Almodovar est très stylé, on aime ou on aime pas, mais ça ne laisse en aucun cas indifférent.

    J’ai beaucoup aimé l’histoire, il s’est appuyé sur un roman français pour réaliser son film, et pour le coup cette histoire est encore super originale!

    La non linéarité du récit rend le film intriguant et passionnant. J’ai été happé dès le début et j’avais hâte de connaître le comment du pourquoi!

    Seul regret, je n’ai pu le voir qu’en version française, vivement la sortie en DVD pour me faire une deuxième appréciation du film en VOST.

    Un superbe thriller!

Commentaires