Kirikou et la sorcière

Dessin animé de Michel Ocelot, Kirikou et la sorcière est un conte fantastique qui se déroule en afrique.

Un petit garcon au courage surprenant decide d’affronter la méchante sorcière qui capture les hommes du village.

J’ai trouvé ce dessin animé vraiment tres beau, la réalisation est tres speciale et c’est ce qui donne le charme à ce metrage…
Je vous le conseille vivement

7 Responses to “Kirikou et la sorcière

  • Tout le but du jeu consiste à deviner pourquoi la sorcière est devenue méchante …
    C’est un conte pour enfants (et/ou pour grands enfants)
    Très bien fait

  • "Kirikou et la sorcière" j’ai adoré!!! C’est une très belle histoire pour les grands et les petits!
    J’aimerai que mon fils soit aussi petit, mimi et malin que Kirikou…

  • Moi surtout j’aimerai que mon enfant fasse comme Kirikou…qu’il s’enfante lui même!!Parce que passer 17h à l’hosto à pousser comme une malade…très peu pour moi!

  • lol, fallait pas croquer la pomme…:p:p:p

  • En mai on va voir la comédie musicale "Kirikou et Karaba"!!!

  • Voilà, samedi dernier Tybo et moi sommes allés au Dôme voir la comédie musicale et on s’est régalé!!! La mise en scène est vraiment fidèle au dessin animé, ce qui est normal vu que c’est Michel Ocelot, le réalisateur, qui a eu l’idée de faire de son dessin animé un spectacle.

    Que ce soit les décors, les costumes, les personnages et le déroulement de l’histoire, tout est fidèle au dessin animé, et donc magnifique! Les chanteurs-danseurs sont vraiment très bons et jouent leurs personnages à la perfection, et ce qu’ils soient humains, fétiches ou animaux. C’est le chorégraphe anglais Wayne Mac Grégor qui a constitué cette belle troupe.
    C’est Christophe Minck qui a repris certaines musiques et chansons du dessin animé ("Kirikou n’est pas grand, mais il est vaillant, Kirikou est petit, mais c’est mon ami" )et il a collaboré avec différents artistes pour composer de nouvelles chansons, comme Youssou N’Dour. Les rythmes sont entraînants et donnent envie de bouger.
    J’en ai pris plein les yeux, et pourtant les décors n’avaient rien de très compliqué, mais c’est justement cette simplicité qui fait que ce que l’on voit est beau. En effet, tout comme dans le dessin animé, le décor est minimaliste mais essentiel, et donc on se focalise là-dessus et on découvre quelque chose de superbe. Mon moment préféré est celui où l’on voit Kirikou en ombres chinoises avancer dans le terrier d’un renard.
    Ceci me mène aux personnages. Pour ceux qui n’auraient jamais entendu parler de cette comédie musicale, le personnage de Kirikou n’est pas joué par un enfant, mais par une marionnettes. Celle-ci est dirigée par un, deux ou trois marionnettistes visibles qui accompagnent le petit garçon dans ses mouvements. J’ai découvert cette technique, qui se nomme bunraku, et je trouve que cela donne encore plus vie au personnage.

    En bref, j’ai vraiment adoré ce spectacle formidable!!! Merci Doudou pour mon cadeau de Noël!

    Le seul hic est que le son n’était pas très fort, et parfois on ne comprenait pas trop ce que disaient les personnages.

  • Moi aussi j’ai particulièrement aimé cette adaptation. C’est vraiment bien foutu, les décors glissent sur le sol, les scènes s’enchainent à vive allure. Seul hic, beaucoup d’enfants, et surtout en bas age… Kirikou n’est pas fait pour eux, la preuve, la plupart n’en pouvaient plus pour la deuxième partie. Mention spécial à l’horrible mioche derrière nous qui n’arrêtait pas de parler, il a saoulé ses parents et nous aussi par la même occaz… Pour dire à quel point il s’est ennuyé, il nous a même chanté petit papa noël…

    Ce qui est aussi affligeant, c’est le fait que la plupart des personnes applaudissaient à tire larigot entre chaque scène, ce qui ne se fait pas au théâtre, surtout lorsque les coupures ne dure qu’une seconde. On obtient au final un bruit de fond horrible qui nous empêche d’écouter les acteurs, le son n’étant pas fort, ça n’aide pas le spectacle.

    Il n’en reste pas moins une expérience très positive, c’est vraiment sympa à voir. Dommage qu’il n’y ait pas de représentation en soirée, ça éviterait pas mal de ces désagréments.

    Mention spéciale à Karaba, plus que canon, qui avait les seins en parti découverts. Quelle ne fus pas ma déception de voir les danseuses totalement habillées contrairement au dessin animé, seul Kirikou la marionnette à son sexe en visu. image

Commentaires