"Che – 1ère partie : L’Argentin"

Comme vous le savez en ce début d’année 2009 sort la saga, composée de deux volets, consacrée au révolutionnaire argentin Ernesto Guevara réalisée par Steven Soderbergh.

J’ai vu la première partie hier soir, et j’avoue que je craignais de ne pas accrocher par peur que l’histoire soit trop romancée, mais non tout va bien! L’histoire est fidèle à l’Histoire. Avec ce film j’ai retrouvé des éléments qui m’avaient été donnés en cours ou que j’avais découverts au cours de mes lectures sur le Che. Et bien évidemment avec les images on a droit à des détails, donc on est transporté en plein coeur de la Sierra Maestra là où la révolution cubaine a commencé avec la guerrilla des "Barbudos".

Benicio del Toro joue son rôle à merveille! On a parfois l’impression que certaines images du film sont réelles tant l’acteur ressemble au Che, comme quoi avec un peu de poils et un cigare on peut faire beaucoup de choses (:p). Plus sérieusement, Benicio del Toro rend bien l’image de ce révolutionnaire idéaliste obstiné.

La trame du film est très intéressante, et je trouve que d’avoir choisi d’alterner les moments de la guerrilla depuis novembre 1956, moment où Ernesto a rejoint le Mouvement du 26 juillet, groupe révolutionnaire mené par Fidel Castro (Demian Bichir), jusqu’à la victoire de Santa Clara fin décembre 1958, avec ceux d’après la victoire, lorsque le Che est à New York en tant que chef de la délégation cubaine de l’ONU en décembre 1964 on le voit donc devant l’Assemblée générale des Nations unies, mais aussi donner des interviews.

Bon je ne peux pas vous cacher que j’attends la suite avec impatience! Et j’espère la voir en espagnol, car là j’ai vu cette première partie en français et je trouve ça dommage.

One Response to “"Che – 1ère partie : L’Argentin"

  • Je suis complétement d’accord avec toi!! C’est très agréable à regarder car ça n’a pas été monté comme une mega fresque historique à la Hollywood, mais presque comme un docu-fiction, les poins essentiels sont abordés et traiter avec naturel, sans grand renfort de fausses larmes et de violons!! Et j’avoue, on se prend vite au jeu, je me suis demandé pendant les scène du Che à l’ONU si c’était pas aprfois des images d’archives tant le travail d’acteur et la caméra sont bien combinés!!

    Un très bon film!!

Commentaires