AVIATOR

A MARTIN SCORSESE MOVIE

Howard Hughes texan richissime, agoraphobe, obsédé par la propreté et totalement mégalo veut porter sa passion pour l’aviation au sommet de l’excentricité. Les nuages, il faut des nuages, rien ne doit être impossible! 24 caméras? Ce n’est pas suffisant il en faut encore! L’argent? Qu’on le dépense, il ne sert à rien d’autre!

Incroyablement bien tourné ce film donne des frissons dans le dos! De la folie quasi-suicidaire de Hughes à la divine préciosité de Katharine Hepburn, tout est méticuleusement bien agencé pour faire revivre ces années ‘30 – ‘40 durant lesquelles corruption et puritanisme ont été portés au plus haut point du cynisme humain.

Inclinons nous devant l’interprétation sans faille de Kate Blanchett qui, en Hepburn pédante, excelle de regards troublants et de sensualité "tu regardes mais tu ne touches pas"!
De même, Kate Beckinsale en Ava Gardner ne manque pas de marquer le spectateur, ébloui par cette "star attitude" d’autrefois.

Passages drôles, passages émouvants, passages troublants, passages oppressants … pas une minute d’ennui. Caméras subjectives ancrées dans les démons de Hughes, travelings d’accompagnements traduisant la trajectoire hasardeuse du personnages, plongées écrasantes marquant la chute d’un empire…. tout dans la réalisation est fait pour que l’on y prenne du plaisir. Alors POURQUOI S’EN PRIVER ???????

image

One Response to “AVIATOR

  • ca donne envie, j’irai pitet faire un piti tour au cinoche

    une mention speciale pour la photo, on pourrait penser que c’est mal cadré, mais non… c’est pour montrer le m(i)stere… lol

Commentaires