"Alice in Wonderland" Tim Burton

Mercredi dernier est sorti sur les écrans français le très attendu Alice au pays des merveilles réalisé par le génie (et futur président du Festival de Cannes) Tim Burton.

C’est sur l’adaptation de Linda Woolverton que le fabuleux Tim est venu incruster son univers.
De fait le scénario reste quelque peu mou par moments et manque de revirements. Toutefois il est sans doute chose difficile que de rendre une histoire mondialement connue plus surprenante que ça.

Du point de vue de la réalisation j’ai été séduit par les couleurs criardes et très adaptées au monde d’Alice, le symbole de la démesure de l’imaginaire.
imageHelena Bonham Carter incarne à merveille l’horrible Reine Rouge qui a vraiment pris le melon, tandis qu’Anne Hathaway se dandine sous les traits de la glaciale (et néanmoins représentante du bien) Reine Blanche.image

La pâleur de Mia Wasikowska m’a un peu déçu… un peu fade dans le rôle d’Alice… on voudrait lui pincer les joues pour les rosir… la rendre plus pétillante. Mais ce choix sans doute délibéré est étroitement lié à sa condition de jeune adulte qui a perdu son innocence.

En bref, le film est magnifique, les acteurs plutôt convaincants, mais le scénario clé en main ne permet pas à Burton d’en faire le chef-d’oeuvre que l’on attendait.

imageJohnny Depp quant à lui nous replonge dans tous ses grands rôles loufoques toujours marqués par l’ambivalence des sentiments humains… à la fois sombres et rayonnants.

Quant à la 3D, je trouve que cela apporte beaucoup au film mais malheureusement les scènes en trois dimensions sont assez rares. Il faudrait que le film entier bénéficie de cette technique pour que ce soit vraiment impressionnant du début à la fin.

2 Responses to “"Alice in Wonderland" Tim Burton

  • Tout ce que tu as dit Dad me convient, et pour preuve: "Ben moi j’ai bien aimé car j’ai retrouvé l’univers de Tim Burton justement de part les personnages et les décors. La 3D c’est bien sympa!!! Après il est vrai que l’histoire est un peu bof…" voici le bref compte rendu du film que j’ai fait cet aprèm sur Facebook.

  • Je viens de retrouver une édition datant de 1949 d’Alice au Pays des Merveilles, je pense que je vais le lire ne connaissant que l’histoire version Disney.

    Pour ce qui est du film, je l’attendais depuis des mois comme beaucoup, j’étais franchement impatient de le voir. Je suis ressorti du film vraiment dégouté. Tim Burton qui est pour moi un référence ne m’a pas du tout fait rêver. C’est pourtant une valeur sûre pour moi, à part "La planète des singes" que j’avais moyennement apprécié, mais bon, je n’avais pas aimé non plus la version originale.

    Attention, la totalité du film ne m’a pas déplu. Le choix des couleurs comme tu l’a signalé Dadkool m’a enchanté, les bandes annonces transpirent déjà ces couleurs et cette ambiance si bien choisie pour Alice par Burton. Les costumes et les styles des personnages m’ont aussi beaucoup plus, surtout le chat du Cheshire.

    Pour le reste, l’histoire est pauvre à en crever, on s’ennuie, c’est totalement décousu, impossible à suivre par moment tellement les plans s’enchaînent sans rapports entres eux. L’adaptation faite est nullissime à mes yeux, on ne retrouve ni la poésie de Disney, ni le coté gothique furibard de Burton. On se retrouve avec un "frapieujour" sorti d’on ne sait où, un pseudo dragon et une reine blanche qui n’apportent rien, tout comme la cour de la reine de coeur. Totalement inutile et pourtant l’histoire est basée sur ça dans cette version. Je n’ai pas du tout été emballé par cette version mi-figue mi-raisin plus que fade.

    Du coté des acteurs, Alice comme tu l’a dis n’a pas assez de pêche, elle est énervante et n’a pas le petit côté curieux et pétillant qu’on aurait dû je pense retrouver, même si pour le coup, elle est plus âgée dans cette version. La reine de coeur n’est pas assez imposante, n’a pas d’accès de colère et le célèbre "qu’on lui tranche la tête" vraiment faiblard. Le problème vient peut être de la VF, à vérifier dans la VO. Ensuite la reine blanche est très bien, assez loufoque, tout comme les cartes à jouer qui sont très bien réalisées.
    Par contre le rôle de Depp n’est pas assez fou, Alice s’y attache directement, on ne sait pas pourquoi, et aucun commencement de relation apparait à l’écran, elle est directement son ami. Ca m’a gêné, et je n’ai pas trouvé sa performance d’acteur terrible, pourtant c’est un acteur que j’adore. Certains personnages sont pour moi passé à la trappe comme le lapin blanc qui est le fil d’Ariane du livre et qui au final ne sert à rien et n’a qu’un rôle minime, le lapin du chapelier toqué idem, le chat de Chesyre n’est pas assez utilisé et vraiment pas assez cynique.

    Je suis vraiment déçu et j’en suis navré, pourtant grand fan de Burton et des acteurs qui y figurent, j’attendais vraiment beaucoup de ce film, ça a peut être faussé mon jugement, mais je pense que tout le problème vient de l’adaptation choisie qui ne colle pas du tout avec cette histoire qui en principe est psychédélique et loufoque, au final c’est juste un enchainement de couleur sans vie. Copie à revoir!

Commentaires