2046

je suis alle voir le nouveau film de Wong Kar Wai ( ou quelque chose comme ca) qui est en autre le realistateur de In the mood for love… Sur les memes bases que son dernier film ce realisateur s’epanouie visiblement dans les comedies romantiques exacerbees dont les personnages souffrent de tourments amoureux. Il decortique donc les sentiments de ces derniers qui ne correspondent pas veritablement a une societe europeenne ce qui je pense empeche de veritablement rentrer dans le film contrairement a ce qu’etait in the mood for love. Des lors le film est long d’autant plus qu’il essaye enfin je suppose de nous faire subir un suspense ridicule en essayant de surcroit de nous perdre dans le but certainement de faire entre le mystere dans cet univers finalement mal traite de 2046 et de train allant vers le futur…
L’histoire est celle d’un ecrivain/journaliste qui a la suite d’une(ou plusieurs ce fait partie des incertitudes) deception sentimentale decide de vivre sa vie differement sans meler les sentiments au sexe, des lors il se met a ecrire un roman ou les personnages prennent un train pour le futur afin de revivre leurs souvenirs…ce roman est ecrit a partir des femmes qu’il a connu.
Au niveau des acteurs tony leung est tres bon, et les actrices sont splendides de vrai beautes asiatiques comme je les aime, au niveau du jeu pour elles c’est relativement difficile a juger compte tenu de la froideur de leur visage et de leur impermeabilite aux sentiments…
ma note 2.5/5

3 Responses to “2046

  • oulà, pas tres joyeuse la critique… je sens que ca va pas me pousser à allé le voir au cinoche, sachant que j’ai tres peu aprecier in the mood for love… je l’ai trouvé trop lent et on s’y pert avec les acteurs qui se ressemble tous… enfin c’est mon avis..

  • Vantaf, t’as l’air d’aimer les films asiatiques, tu devrais foncer voir le secret des poignards volants .
    Je fais de la pub là. Mais ce film est trop trop trop trop trop bien !

  • Arte fait aussi son festival ce mois-ci et vient de diffuser 2046.

    En ce qui me concerne je l’ai trouvé très envoûtant, j’étais comme hypnotisée devant mon écran, la musique y contribuant pour beaucoup! J’appellerai ça davantage un drame romantique qu’une comédie romantique. C’est une quête de soi à travers l’autre, faite d’insatisfactions permanentes et c’est pour cela qu’il passe d’une femme à une autre sans réellement s’attacher puis revient vers elles. Son roman "2046" est une représentation métaphorique de sa situation. L’écriture est une sorte de catharsis pour l’écrivain qui livre beaucoup de lui dans les pages qu’il noircie; il n’arrive d’ailleurs pas à changer la fin, trop triste, de son roman intitulé "2047".

    Au final j’ai beaucoup apprécié. Je suis maintenant curieuse de découvrir "In the mood for love" et plus encore "My blueberry night"

Commentaires