Première découverte d’une planète habitable hors du système solaire

Une planète "de type terrestre habitable", capable d’abriter une vie extra-terrestre, a été détectée pour la première fois par une équipe d’astronomes dans un système planétaire extra-solaire, selon une étude à paraître jeudi dans la revue Astronomy and Astrophysics.

Cette exoplanète, qui orbite autour de l’étoile Gliese 581 (Gl 581) à 20,5 années-lumière de notre planète, est la première et la plus légère des quelque 200 connues à ce jour à "posséder à la fois une surface solide ou liquide et une température proche de celle de la Terre", selon ses découvreurs.

Elle rassemble donc les caractéristiques "permettant d’imaginer l’existence d’une éventuelle vie extra-terrestre" a souligné dans un communiqué le Centre national de la Recherche scientifique (CNRS), dont trois laboratoires associés ont participé à la découverte, avec des chercheurs de l’Observatoire de Genève et du Centre d’astronomie de Lisbonne.

La température moyenne de cette "super Terre, est comprise entre 0 et 40 degrés Celsius, ce qui autorise la présence d’eau liquide à sa surface", selon le principal auteur de l’étude, Stéphane Udry (Genève).

Par ailleurs, a-t-il ajouté, "son rayon serait 1,5 fois celui de la Terre", ce qui indiquerait "soit une constitution rocheuse (comme pour la Terre), soit une surface couverte d’océans".

La gravité à sa surface est 2,2 fois celle à la surface de la Terre, pour une masse très faible (5 fois celle de la Terre).

Découverte avec le télescope "Harps" de 3,6 m de l’Observatoire Spatial Européen (Eso) de la Silla, au Chili, cette planète orbite en 13 jours autour de l’étoile Gliese 581 (Gl 581), dont elle est 14 fois plus proche que la Terre ne l’est du Soleil.

Gl 581, une étoile naine rouge dont la masse est de moins du tiers de celle du Soleil, est une des 100 étoiles les plus proches de notre système solaire. De très faible masse, les naines rouges sont des cibles privilégiées pour la recherche de planètes habitables. En effet comme elles sont relativement peu lumineuses, leurs planètes habitables orbitent près d’elles et sont donc plus facilement détectables.

"En raison de sa température et de sa relative proximité (de la Terre), cette planète va devenir très probablement une cible très importante des futures missions spatiales consacrées à la vie extra-terrestre", a souligné un autre auteur de la découverte, Xavier Delfosse (Université de Grenoble).

Une première exoplanète avait été détectée autour de Gl 581 par la même équipe d’astronomes il y a deux ans. Sa masse – 15 fois celle de la Terre – était comparable à celle de Neptune et elle orbite autour de son étoile en 5,4 jours.

Les découvreurs de la "super-Terre" ont également observé une troisième planète autour de Gl 581. D’une masse huit fois supérieure à la Terre, celle-ci réalise son orbite en 84 jours.

Etant donné les résultats obtenus jusqu’à présent avec l’instrument Harps (High Accuracy Radial Velocity for Planetary Searcher), "trouver une planète de la masse de la Terre autour d’une naine rouge est à portée de la main", estime enfin un autre auteur de l’étude, Michel Mayor.

Modifiée par tybodoudou

Pour en savoir plus

5 Responses to “Première découverte d’une planète habitable hors du système solaire

  • J’ai vu ça hier soir au JT. C’est super intéressant.

  • vous croyez qu’il y a des belles filles sur cette plantete?
    en tous cas c’est interessant de savoir ca!

  • La première chose à savoir c’est "Y a t’il des êtres humains???" avant de se demander si il y a des jolies filles??!! Comment savoir si l’évolution a pris le même chemin que sur terre??? Puis comme nous ne savons pas encore si les conditions de cette planète sont vraiment similaire à celles de notre chère planète bleu on peut surement se demander si les êtres y vivant (si il y en a) resemblerons aux formes de vie que nous connaissons.

  • Moi je l’ai lu sur futura-sciences, j’ai rajouté le lien d’ailleurs en bas de la news.
    C’est vrai que c’est interessant… C’est comme dans futurama! J’ai hate de trouver des zoidbergs pour pouvoir les exploiter mouahahaha!

    Par contre un truc sympa, vu que c’est n’est pas réellement un soleil mais une naine rouge, pendant la journée qui dure d’ailleurs beaucoup plus longtemps ( donc vive les nuits à ralonge…), la lumière n’est pas très intense en principe, vive la lumière tamisée! En gros sur cette planète ils ont inventé le soleil à économie d’energie 😀 C’est beau le progrès!

  • pas con….un soleil halogène..très bien pour les soirées romantiques!
    bon on n’a plus qu’a envoyer que des etres parfaits pour se reproduire la bas alors :p
    bon voyage les amis!

Commentaires